Le syndrome prémenstruel (SPM), on en parle de plus en plus et heureusement !

Le SPM est une combinaison de symptômes physiques et psychiques qui apparaissent quelques jours avant les règles.

Ses causes ne sont, à ce jour, pas encore complètement expliquées. La cause est souvent multifactorielle. L’explication la plus souvent évoquée est un déséquilibre hormonal.

Le SPM peut être associé à plus de 150 symptômes différents ! Parmi eux : seins sensibles à la douleur, maux de tête, humeur instable, irritabilité, anxiété, manque de motivation ou de concentration, repli sur soi, etc.

Ces divers symptômes peuvent avoir des répercussions sur le quotidien et la vie de couple.
Certaines femmes sont dans l’incapacité de travailler, d’effectuer les travaux domestiques, les loisirs, etc. lorsque le SPM est sévère.

La phase du SPM engendre aussi souvent des conflits plus fréquents avec le-la partenaire.
L’irritabilité, l’hypersensibilité peuvent générer un manque de patience auprès de son-sa partenaire et/ou des enfants.

Le SPM n’est pas une fatalité et il existe des moyens pour y remédier, grâce à des méthodes naturelles et/ou en changeant certaines habitudes, par exemple.

Les fruits du gattilier (plante médicinale) permettent d’atténuer les symptômes.
Le gattilier réduit la libération de la prolactine, responsable des douleurs et du gonflement des seins avant les règles.

Si les symptômes sont plus de l’ordre de l’irritabilité, de tension, de nervosité, les préparations au millepertuis ont des effets antidépresseurs et soulagent les états de tension.
La valériane, le pétasite, la passiflore et la mélisse ont des propriétés relaxantes et soulagent l’irritabilité.

Quelques conseils pour prévenir les troubles liés au SPM :
– alimentation saine et équilibrée
– apport suffisant en acides gras oméga-3
– pratiquer une activité sportive régulière
– bon apport en vitamines B et magnésium
– techniques de relaxation pour évacuer le stress
– éviter le tabac, la caféine, la consommation excessive d’alcool
Tenir un journal peut aider à prendre conscience des facteurs d’influence et des symptômes physiques et psychiques.

À bientôt 34 ans, je me rends compte que j’en souffre certainement. Avant ma grossesse, je sentais que j’étais plus irritable avant mes règles mais sans plus. Et là, depuis quelques mois, je ressens non seulement les sautes d’humeur mais aussi plus de symptômes physique. Au début cela m’a beaucoup questionné et j’ai commencé à trouver des pistes de répondre dans ce fameux SPM.

Après bientôt 20 ans de règles, j’apprends (enfin) à analyser mes cycles, à les apprivoiser et à tirer le meilleur de chacune de ses phases.

Concernant le SPM, j’ai essayé les ampoules Happy Cycle de @jollymamafrance qui ont eu un effet assez positif 🙂 et sinon, j’essaie de changer certaines “mauvaises” habitudes 🍫

Informations tirées du site zellerag.ch

Julie

Partage ton expérience avec nous !

4 + 13 =