Ton terme approche et ton accouchement est imminent ? Ta valise de maternité est prête, la chambre de bébé aussi et tu n’attends que le jour J ? Parfait, mais toi es-tu prête pour l’après, pour le fameux post-partum, pour ton quatrième trimestre ? En effet, on parle beaucoup de la grossesse et de l’accouchement mais on parle peu de ce qu’il se passe après, comme si tout était focalisé sur le bébé. Ici, nous voulons te consacrer une place spéciale pour prendre soin au mieux de cette période si charnière, si intense et si importante dans la vie de parent.

Voici donc une liste, encore une fois non-exhaustive, des différents changements physiques qui peuvent survenir après ton accouchement :

  • Après la naissance de ton bébé, tu pourras potentiellement garder un ventre rond le temps que ton utérus rétrécisse et reprenne sa taille originale. Cela peut prendre plusieurs jours ou semaines suivant les femmes. Bon Emily Ratajowski a récupéré ses abdos après 2 heures mais on ne fait pas toutes partie de la même league 😅. L’important ici est de dire que quoiqu’il arrive à ton ventre, c’est ok ! 2 heures pour retrouver la ligne ou jamais, tout est ok !
  • La peau de ton ventre, quand il va rétrécir, va aussi peut-être se plisser. La pauvre, elle a mis 9 mois à se tendre et tout à coup, le ventre se dégonfle en quelques jours ou semaines. Des petits plis peuvent donc apparaître…
  • Tu auras peut-être des vergetures qui sont apparues durant ta grossesse ou alors tu n’en as pas mais elles peuvent encore apparaître après ton accouchement. En effet, une perte de poids rapide peut aussi faire craqueler la peau. Donc pense à continuer d’hydrater ta peau encore quelques semaines après l’accouchement. Et même si les vergetures peuvent te sembler impressionnantes, elles vont rétrécir, s’affiner, blanchir, etc. Donc, on ne cessera jamais de le répéter chez Patentalescence, mais c’est OK !
  • L’apparence de ta vulve va aussi probablement changer. Elle sera peut-être un peu gonflée et tes lèvres peuvent changer d’aspect également. Les choses vont sûrement revenir à la normale avec le temps…ou pas 😅 et c’est OK !
  • Probablement, qu’en fin de grossesse, tu auras accumulé de l’eau dans ton corps et tu auras des petits pieds de cochon 🐷, cela prend aussi beaucoup de temps à se stabiliser et à s’éliminer donc patience ! Tu auras très probablement des sueurs nocturnes qui permettront d’éliminer cette accumulation d’eau.
  • Avec le passage de bébé dans ton vagin, il-elle aura mis ton périnée à rude épreuve, il aura donc besoin de temps pour se remuscler (via une rééducation avec des professionnel-le-s). Durant ce laps de temps, comme il sera affaibli, tu seras peut-être confrontée à de l’incontinence urinaire et/ou anale (selles et/ou fuites de gaz). Cela peut être vécu comme invalidant sur plusieurs champs (vie sociale, vie professionnelle, sorties, relations intimes, etc.) mais sache qu’il y a des professionnel-le-s spécialisé-e-s dans ce domaine donc n’hésite pas à en parler à ton-ta sage-femme et/ou ton-ta gynécologue (ils-elles ont l’habitude, car c’est courant). Ils-elles sauront te prendre en charge pour améliorer ta situation.
  • Tu entends parler partout des slips filet à porter à la maternité et tu te demandes à quoi ça va te servir ? Dès la délivrance (sortie du placenta), tu vas commencer à saigner 🩸 pendant plusieurs semaines pour éliminer tous les tissus de l’utérus dont ton corps n’a plus besoin. C’est un peu comme de longues règles mais ça s’appelle des lochies. Il te faudra donc mettre une grosse (très grosse) serviette hygiénique et le fameux slip filet pour retenir le tout. Il est important que tu surveilles l’apparence de tes lochies, leur régularité (tu ne dois pas commencer à saigner plus après 1 semaine sinon direction les urgences, c’est qu’il reste probablement un morceau de placenta en toi), l’odeur (presque sans odeur), la couleur (rouge vif puis brun après quelques semaines), etc. Au moindre doute, questionne les professionnel-le-s !
  • Ta poitrine a déjà probablement augmenté durant ta grossesse mais, si tu allaites, elle va encore tripler de volume avec la montée de lait. En effet, après l’accouchement, tu vas nourrir ton bébé au sein et il en sortira du colostrum (premier lait du nouveau-né) puis après quelques jours (2 ou 3 généralement), tu vas avoir la fameuse montée de lait et commencer à produire du lait maternel. Tu vas probablement sentir une sorte de chaleur qui se diffuse dans tes seins et qu’ils se durcissent d’un coup. Au début, cela peut paraître impressionnant, douloureux, inconfortable mais, promis, avec le temps cela se stabilise (mais l’allaitement mérite un article à lui tout seul donc stay tuned). Si cela te tient à cœur entoure-toi de professionnel-le-s bienveillant-e-s pour mettre toutes les chances de ton côté.
  • Pendant les premiers jours de ton post-partum, ton utérus va peu à peu rétrécir pour reprendre, au bout de quelques semaines, sa taille originale. Mais cela va se faire au moyen de contractions appelée les tranchées qui ressemblent à des douleurs de règles. Elles peuvent être plus fortes et douloureuses si ce n’est pas ta première grossesse et surtout si tu allaites.
  • Suite à l’effort de la poussée lors de l’accouchement, tu auras peut-être forcé sur ton plancher pelvien et des hémorroïdes (sorte de veine gonflée qui ressort de ton anus) temporaires peuvent donc apparaître. Pour te soulager, tu peux prendre des bains de siège, appliquer des lingettes humides, t’asseoir sur une bouée, etc. Il y a plein d’astuces de grand-mère efficaces.
  • Après l’accouchement, il y une étape cruciale à passer : celle d’aller à la selle. Cela peut être vécu comme une étape stressante et cela peut en bloquer plus d’une. Ton corps et ton intestin doivent se remettre en place et cela peut donc prendre plusieurs jours. Pour éviter une constipation : pense à beaucoup boire, à te munir d’un petit tabouret pour surélever tes pieds et demande conseil aux professionnel-le-s qui t’entourent. En ce qui concerne les urines, cela peut aussi être sensible, surtout si tu as une déchirure, une épisiotomie et/ou des points de suture. Aujourd’hui, il commence à y avoir des bouteilles permettant de projeter de l’eau sur la vulve pendant que tu urines pour soulager la douleur (voir Frida 🇺🇸, BlissVanity 🇫🇷 ou Mambox 🇨🇭pour plus d’infos).
  • Si tu fais partie de celles qui retrouvent leur ventre d’origine en quelques jours (ne t’inquiète pas, on t’aime quand même 😂), tu auras peut-être quand même de la peine à mettre tes jeans d’avant grossesse. Pourquoi donc ? Ton bassin a dû, lui aussi, s’ouvrir pour laisser passer ton bébé et il lui faudra quelques jours ou semaines pour reprendre sa place d’origine. Il existe des techniques de resserrage du bassin (notamment le rebozo) à l’aide de grands draps ou écharpe pratiquées par des sages-femmes ou thérapeutes, renseigne-toi !
  • Tu auras peut-être donné naissance à ton-tes bébé-s via une césarienne et as donc une nouvelle cicatrice sur ton corps. Celle-ci va, au fil du temps, s’éclaircir, s’affiner, et s’aplatir donc, autorise toi à être indulgente avec ton corps et avec toi-même. Pour favoriser cela, tu peux masser ta cicatrice avec une crème ou une huile (demande à un-e profesionnel-le de la santé laquelle utiliser) pour éviter de créer des adhérences entre les différentes couches de tissus et les cicatrices à l’intérieur de toi (et ainsi favoriser un accouchement voie basse lors d’un futur accouchement).
  • Quelques temps après ton accouchement (jours, semaines, mois ou années : libre à toi !), tu auras peut-être envie de reprendre une vie sexuelle avec ton-ta partenaire. Sache qu’après un accouchement, tu peux ressentir une sécheresse vaginale, donc munis-toi d’un lubrifiant pour favoriser au mieux ce retour à une vie intime.
  • Etc.

Peut-être que de tous ces changements, tu n’en vivras que quelques-uns et ce de façon douce et tolérante. Ou alors tu en cumuleras plein et tu t’en ficheras. En revanche, si tu vis ces changements difficilement (que tu coches une case ou toutes, peu importe, tu es légitime !), sache que tes émotions sont fondées, courantes et qu’il existe plein de solutions pour t’accompagner au mieux dans la découverte, la compréhension et l’acceptation de ton nouveau corps (psychologue, professionnel-le de la santé, ami-e-s, partenaire, famille, etc.). N’hésite donc pas à exprimer tes émotions, à questionner et à consulter si nécessaire.

Le but de cette liste n’est pas de t’effrayer (si, si je te jure 😅) mais plutôt de t’avertir de ce qui peut arriver durant le post-partum et ainsi normaliser et briser tous les non-dits qu’il y a autour. Nous sommes convaincues qu’en étant informé-e-s, les choses auxquelles nous sommes confronté-e-s sont mieux appréhendées et mieux “encaissées”. Dans la définition du mot post-partum, il est dit qu’il prend fin 6 semaines après l’accouchement alors que certaines études montrent que la femme retrouve son taux d’hormones normal après plus ou moins 2 ans (surtout si tu allaites), donc soyons indulgente-s avec nous-mêmes, nos corps et laissons-nous du temps et prenons ce temps de récupération. Tu l’as bien mérité !

J’espère donc que tu garderas cette liste dans un coin de ta tête et que tu te diras “c’est ok, ça fait partie du jeu, mon corps est incroyable d’avoir créé un être humain et je déchire” quand tu te regarderas dans le miroir pour la première fois après ton accouchement ! En tout cas, c’est ce que nous on te dirais, si on était avec toi 💪 !

Yasmine

P.S.: C’est important que ton-ta partenaire lise aussi cet article pour qu’il-elle soit au courant de ce que tu pourrais potentiellement traverser durant ton post partum et ainsi pouvoir t’accompagner, te soutenir et te rassurer au mieux. Je dis ça je dis rien, hein 😉 !

Partages ton expérience avec nous !

2 + 8 =