Expression abdominale

Expression abdominale

Comme tu le sais, nous ne sommes pas des pros de la santé, notre souhait ici est de t’informer de “tout” ce qui existe.

L’expression abdominale fait partie de ces violences obstétricales que beaucoup de femmes subissent encore et souvent, sans avoir eu leur mot à dire !

Nous te présentons ici succinctement cette manœuvre et t’invitons à te renseigner et/ou à en parler avec les professionnel-le-s qui t’entourent pour être informée et pouvoir, par exemple, inscrire dans ton projet de naissance ton souhait par rapport à cela.

N’oublie pas, le savoir c’est le pouvoir 😉

“L’expression abdominale est définie comme l’application d’une pression sur le fond de l’utérus avec l’intention spécifique de raccourcir la 2ème phase de l’accouchement, période allant de la dilatation complète du col de l’utérus à la naissance de l’enfant par les vois naturelles.” Définition tirée du site de la Haute Autorité de Santé française

Cette manoeuvre est controversée, du fait des risques qu’elle comporte. De plus, elle est très souvent (voir toujours) mal vécue par la patiente et son entourage sur le moment et après l’accouchement. Cela créé en effet un stress physique et psychique.
Parmi les risques fréquents : douleurs abdominales persistantes après l’accouchement, ecchymoses abdominales.
Et plus rarement : fractures de côtes, lésions périnéales.

Quelles que soient les raisons de cette éventuelle manoeuvre lors de ton accouchement, n’oublie JAMAIS que l’on DOIT te demander ton consentement !

Julie

Partage ton expérience avec nous !

3 + 13 =

Le périnée durant l’accouchement

Le périnée durant l’accouchement

Le périnée, c’est l’ensemble de muscles qui soutient le bas du bassin et comporte l’urètre, le vagin et l’anus. C’est avec ce muscle que tu gères ta continence urinaire et anale et en le contractant que tu soutiens ta vessie, tes intestins et ton utérus.

Durant ton accouchement, ton périnée a un rôle essentiel à jouer : il doit se relâcher pour laisser ton vagin s’ouvrir suffisamment pour laisser passer ton bébé.

Dans certains cas, ton périnée peut moins se contracter et une déchirure peut survenir, dû à son écartement trop rapide ou la poussée trop forte de ton bébé. C’est courant, nécessite parfois des points de suture et se remet généralement bien !

L’épisiotomie est un acte médical, une incision faite par un-e professionnel-le pour éviter une déchirure plus profonde du périnée ou accélérer la sortie du bébé en cas de détresse. Comme tout acte médical, tu devrais être informée, donner ton consentement et tu as le droit de refuser.

Après l’accouchement, ton périnée aura besoin de temps pour reprendre sa place et tu pourrais avoir de la peine à contrôler ta continence (urine, selles, gaz). Les sages-femmes devraient quotidiennement contrôler tes éventuels points de suture mais préviens-les de toutes douleurs ressenties.

Pour te soulager, tu peux t’aider de ton coussin d’allaitement et ainsi surélever tes fesses et jambes et réduire la pression de ton périnée.

Quand tu vas aux toilettes, surélève tes jambes à l’aide d’un marche-pied pour diminuer la pression exercée sur ton périnée durant la poussée. Tu peux t’aider d’un PériSpray pour réduire la sensation de brûlure.

Tiens toujours ton-ta sage-femme informé-e de tes sensations et d’éventuelles douleurs, celles-ci ne devraient pas perdurer plus que quelques jours après ton accouchement. Pour réduire une éventuelle incontinence, tu peux, lors d’un éternuement par exemple, croiser les jambes et serrer ton périnée.

Quelques semaines après ton accouchement et après validation auprès de ton-ta sage-femme et/ou gynécologue, tu pourras commencer la « rééducation » du périnée. Tu vas apprendre à tonifier ton muscle et surtout comprendre comment le mobiliser.
Elle est réalisée par manipulation manuelle par un-e professionnel-le et/ou avec une sonde vaginale. Tu pourras jouer, grâce à ton périnée, à un jeu vidéo 

Anna Roy, sage-femme, parle dans son livre « La vie rêvée du post-partum », du périnée et de sa « rééducation » de façon détaillée. Nous te conseillons vivement de le lire !

Le livre « Périnée » de Clémentine Siméon et Delphine Carré est aussi une source d’informations et d’exercices précieuse !

Yasmine

Partage ton expérience avec nous !

3 + 5 =

La pré-éclampsie

La pré-éclampsie

Si tu est enceinte, tu as déjà sûrement entendu parler de la pré-éclampsie (PE). Cette maladie touche 5% des grossesses.  

Il s’agit d’un placenta qui ne se forme pas bien et qui, dès le 2e trimestre, commence à envoyer des éléments toxiques au bébé. Dès l’apparition des symptômes, la seule solution est de faire naître le bébé. 👶🏽 

La PE se caractérise par l’augmentation de la pression artérielle et la présence de protéines dans les urines. C’est pour cela qu’à chaque contrôle durant ta grossesse, les professionnel-le-s qui te suivent vont contrôler cela. 🩺 

Symptômes de la PE:  
• Une prise de poids soudaine, un œdème qui se forme au niveau des pieds, chevilles, mains et/ou visage. 🦶🏽 
• Voir soudainement flou et/ou voir des tâches comme des petites “mouches” noires qui volent et/ou voir une lumière blanche très vive. 🪰 
• Des maux de têtes qui durent et plus intenses que d’habitude  
• Des nausées et/ou vomissements
• Des douleurs dans le haut du ventre 
• Un malaise général  

Si tu présentes un ou plusieurs de ces signes, n’hésite pas à contacter les professionnel-le-s de la santé qui suivent ta grossesse. On ne le répétera jamais assez mais au moindre doute, il n’y a pas de doute. Et mieux vaut contrôler une fois de trop que de pas assez. Au mieux, ils-elles te diront juste de rentrer à la maison. 

Les risques pour le bébé sont un retard de croissance, étant donné que le placenta ne lui donne pas tout les éléments dont il a besoin, et une prématurité, suivant quand survient la PE dans la grossesse.  

Le seul traitement étant l’accouchement et la délivrance du placenta, il se peut que, selon les besoins, tu doives être déclenchée ou accoucher par césarienne.  

Le but de ce post n’est pas de t’effrayer mais de t’informer sur quoi être attentive durant ta grossesse.  

Yasmine

Partage ton expérience avec nous !

9 + 2 =

Lettre aux futurs parents

Lettre aux futurs parents

Ce matin, j’ai vu le dernier réel de @delphinemaarek et je me suis tellement retrouvée dans ses mots. Elle propose une lettre aux futures mamans en écrivant: “Lettre à celle que j’étais, celle qui aurait voulu savoir et celle qui a bien fait de foncer, et c’est tout”.

Aujourd’hui, la parole autour de la parentalité s’ouvre, les tabous tombent et les parents lisent de + en + de TOUT
.
Du coup, deux camps se divisent:
• “on dit tout, surtout le négatif”
• “on ne dit rien et on met en avant que le positif”.

Je ne sais pas dans quel camp me ranger. En effet, il FAUT informer et briser le silence (c’est le but de Parentalescence quand même 😂) mais je suis parfois mal à l’aise lorsqu’une amie enceinte de son premier enfant me demande “Alors, ça va être dur comment?”. Je ressens presque de la peine pour elle, d’imaginer tout le tourbillon émotionnel qui l’attend. Donc je lui raconte, mais pas tout, par petites touches, en contrebalançant avec du positif…

En tant que futur parent, il faut donc s’informer, savoir, entendre, écouter, être conscient-e mais surtout FONCER.

Parce qu’au final, même si c’est dur, qu’on sacrifie beaucoup, qu’on galère, qu’on se sent obligé, qu’on a pas envie et qu’on se perd, l’amour inconditionnel balaie tout.

Quelle autre personne tyrannique, dépendante, sans gêne et te réveillant la nuit tolérerais-tu, aimerais-tu autant que tes enfants?? 😂 Ton-ta partenaire aurait été mis à la porte depuis longtemps 😅

Le jeu en vaut donc la chandelle et un rien efface le plus dur: un bisou tout chaud et la crise est oubliée, un gros câlin et la nuit pourrie est pardonnée, une phrase rigolote et ton cœur fond malgré l’assiette cassée, etc.

Être parent c’est ça, c’est aimer son enfant tellement fort et de façon inexplicable, qu’on pardonne tout, qu’on fait tout pour bien les élever, qu’on laisse le positif prendre le dessus sur le négatif.

Alors à toi, qui aimerait avoir un enfant mais qui a peur que ça soit “dur”: oui, mais ça va aussi être merveilleux et cet amour te nourrira plus que tout. Donc, FONCE et @allezlamour ! ✨❣️💪🏽

Yasmine

Partage ton expérience avec nous !

10 + 14 =

La tisane de feuilles de framboisier

La tisane de feuilles de framboisier

On dit que c’est la tisane des femmes enceintes. As-tu déjà entendu parler de cette tisane et de ses effets ? 🍃

« On dit qu’elle tonifie l’utérus, qu’elle aide à raccourcir le temps de l’accouchement, qu’elle améliore l’efficacité des contractions, et qu’elle favorise une meilleure récupération post-partum.

Aucun souci qu’elle ne déclenche un accouchement, bien au contraire, elle prépare ton corps au travail naturel qui se fera quand il devra se faire.

De nombreuses sages-femmes conseillent d’attendre le dernier trimestre pour commencer à en boire. Fais-toi conseiller en cas de doute.

Et ce qui est génial avec cette tisane c’est que tu peux continuer à en prendre en post-partum ! En effet, les feuilles de framboisier agissent positivement sur les organes reproductifs féminins. Elles aident à recouvrer la tonicité du périnée tout en réduisant les saignements. »

Et tu sais quoi ? Elles favoriseraient même la fécondité !

Mais ça on te laisse aller le découvrir sur le site de la droguerie Garrone (droguerie-garrone.ch), duquel viennent toutes les informations ci-dessus !

⚠️ ne pas confondre avec les bourgeons de framboisier qui sont contre-indiqués pour les femmes enceintes ⚠️

Julie

Partage ton expérience avec nous !

6 + 12 =

Le clampage tardif

Le clampage tardif

On aimerait te parler du clampage tardif. Tu en as déjà entendu parler?    
   
À la naissance, il est plutôt courant, et on ne se pose même pas la question, qu’on coupe directement le cordon ombilical pour séparer le bébé du placenta et faciliter la délivrance (accouchement du placenta). ✂️   
   
Mais il existe une autre façon de faire qui se nomme le clampage tardif. Cela consiste à laisser le cordon intact après la naissance et permettre ainsi au sang présent dans le cordon de remonter jusqu’au bébé.🩸Ce dernier bénéficie ainsi d’une quantité supplémentaire de globules rouges, d’une réserve de fer et permet de réduire les risques d’anémie. Tout benef’ pour bébé 👶🏽    
   
Le clampage tardif dure 1, 3, 5, 10 minutes environ selon le besoin et les professionnel-le-s présent-e-s attendront que le cordon arrête d’émettre un pouls avant de le clamper et le couper. Tu peux aussi souhaiter avoir un bébé lotus 🪷 et ne pas couper le cordon et le laisser sécher de façon autonome, toujours relié au placenta…
   
En revanche, si toi et/ou bébé avez besoin d’une assistance médicale à la naissance, le clampage tardif ne sera pas possible. 🆘   
   
Le seul bémol est qu’un apport de fer important peut augmenter les risques de jaunisse…à peser le pour et le contre donc.    
   
Pour mon fils aîné, je ne connaissais pas cette méthode donc son cordon a été coupé très vite et pour le 2e, nous avons fait un clampage tardif. Les deux vont très bien donc difficile de savoir quel impact réel cela a eu… 😬  
    
Si cela te parle, relaie ton envie aux professionnel-le-s qui suivent ta grossesse et inscrits-le dans ton projet de naissance. 📖    
    
Belle rencontre à toi ✨  

Yasmine

Partage ton expérience avec nous !

2 + 12 =