Nos coffrets à La Clinique de La Source

Nos coffrets à La Clinique de La Source

C’est avec beaucoup d’émotions que nous vous annonçons que nos mini-coffrets sont désormais en vente à la Clinique de La Source, à Lausanne.

Ayant toutes les deux accouché à la Clinique de La Source, nous sommes émotionnellement très attachées à ce lieu. Nous sommes donc très touchées de pouvoir collaborer avec leurs équipes et proposer nos mini-coffrets aux parents de demain.

Et nous sommes très fières que les parents de demain puissent se voir offrir un cadeau UTILE lors de la naissance de leur enfant. 👍🏽

Tu pourras retrouver nos mini-coffrets « Allaitement », « Bébé » et « Cadeau de naissance » en vente au kiosque de la Véranda.

Donc pas de panique, si bébé arrive avec un peu d’avance ou si tu n’as pas d’idée pour le cadeau, on sera là pour que tu puisses quand même offrir quelque chose d’utile et qui répond aux besoins des parents et de bébé.

Merci à la Clinique de La Source pour leur confiance ! 

Julie

Yasmine

Partage ton expérience avec nous !

6 + 8 =

Les différentes positions du placenta

Les différentes positions du placenta

Assez rapidement lors des examens médicaux, on va te parler de ton placenta et de sa position dans ton utérus.

Pas de panique si sa position est « anormale » lors de la première écho, les choses peuvent encore changer durant la suite de la grossesse.

En cas d’inquiétude, n’hésite pas à en parler au- à la professionnel-le qui t’accompagne 🩺

Post tiré de l’article : https://www.lamaisondesmaternelles.fr/article/les-differentes-positions-du-placenta

 
La position du placenta est considérée comme “normale” lorsqu’elle est antérieure (côté ventre), fundique (en haut) ou postérieure (côté dos).
 
Si le placenta est situé sur le col de l’utérus, on dira que c’est un placenta recouvrant ou placenta praevia. Cette position est problématique pour l’accouchement car ce doit être le bébé qui se présente en premier et non le placenta.
Si tu présentes ce type de positionnement du placenta, tu seras, normalement, mise au repos pour ta grossesse, car il y a un risque de saignements. Il est fort probable que ton accouchement se fasse par césarienne.

Le placenta accreta est une insertion anormale et trop profonde du placenta aux parois de l’utérus. Il est souvent une conséquence du placenta praevia. Dans ce cas, une césarienne est obligatoire car le placenta ne peut pas se détacher de lui-même.

Un placenta bas inséré peut créer un risque de petites hémorragies. Suivant sa distance avec le col, il sera décidé, lors de ton accouchement, si une voie basse est possible ou non.

Attention ! Si lors de ta première échographie ton placenta est bas inséré ou recouvrant, cela ne veut pas dire qu’il va rester ainsi toute ta grossesse ! Lorsque l’utérus grandit, il peut emporter avec lui le placenta et l’éloigner du col. Pas de panique, c’est pour cela que le-la professionnel-le qui te suit contrôle bien tout cela lors des !

Julie

Partage ton expérience avec nous !

1 + 15 =

Tomber enceinte : vraies et fausses idées

Tomber enceinte : vraies et fausses idées

Quand on souhaite tomber enceinte, on entend pleeiiiin de conseils, d’idées, de tips. Parmi tout cela, il y a du vrai et…du faux !

Tiré de l’article : https://www.sanitas.com/fr/magazine/vivre-ensemble-aujourd-hui/desir-d-enfant-mythes-et-faits.html

Fait ou mythe ? « Le sirop contre la toux augmente vos chances de tomber enceinte. »

FAIT

“Cela peut sembler irréaliste, mais ce remède a bel et bien un effet positif. En effet, le sirop contre la toux change la consistance de la glaire cervicale (écoulement vaginal qui constitue un facteur essentiel pour tomber enceinte) et la rend compatible avec les spermatozoïdes.”

Fait ou mythe ? « Après les rapports sexuels, vous ne devriez pas aller aux toilettes. »

MYTHE

“Pour prévenir les infections des voies urinaires, de nombreuses femmes vont aux toilettes immédiatement après les rapports sexuels. Vous n’avez pas à vous en passer, même lorsque vous souhaitez tomber enceinte.

Même si du liquide s’écoule du vagin, il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Il s’agit principalement de protéines et de vitamines. Les spermatozoïdes ne représentent en tout qu’un pour cent du sperme. Immédiatement après l’éjaculation, les trois quarts des spermatozoïdes se détachent du sperme et migrent directement vers le col de l’utérus. Lorsque vous vous rendez aux toilettes, les spermatozoïdes sont déjà arrivés. Tout ce qui s’écoule n’aurait donc de toute façon pas réussi à atteindre le col de l’utérus.”

Fait ou mythe ? « Vous ne pouvez pas tomber enceinte pendant vos règles. »

MYTHE

“Il est peu probable que vous tombiez enceinte pendant vos règles, mais ce n’est pas impossible. Les facteurs décisifs sont la durée des règles et le moment de l’ovulation dans le cycle. Un cycle commence le premier jour des règles et se termine le premier jour des règles suivantes.”

Fait ou mythe ? « Certaines positions ou faire le poirier favorisent la fécondation. »

MYTHE

“La gravité ne joue aucun rôle dans le processus de fécondation. D’un point de vue médical, il n’existe pas de position qui puisse favoriser les chances de tomber enceinte. Toutefois, certaines études ont montré la chose suivante: après de longs préliminaires, les hommes avaient plus de sperme dans l’échantillon de sperme que les hommes qui n’avaient que de brefs préliminaires. En bref: le plaisir est plus important que la position.”

Fait ou mythe ? « Les lubrifiants sont nocifs pour les spermatozoïdes. »

FAIT

“On pourrait penser que les lubrifiants sont similaires à la glaire cervicale et qu’ils pourraient être favorables pour tomber enceinte. C’est toutefois le contraire: certains lubrifiants ont une teneur élevée en acide, ce qui tue les spermatozoïdes. Par ailleurs, la consistance des lubrifiants fait en sorte que les spermatozoïdes ont de la difficulté à se déplacer librement.”

Fait ou mythe ? « De bons tests de grossesse déterminent une grossesse quatre jours après l’ovulation. »

MYTHE

“Un test de grossesse n’est possible au plus tôt que huit jours après l’ovulation. Si vous souhaitez avoir un résultat digne de confiance, il vaut mieux attendre et faire le test au moins 12 jours suivant la période d’ovulation.

La raison: une grossesse n’est possible que lorsque l’ovule fécondé s’est implanté dans l’utérus. Cela se produit dans les huit à 10 jours après l’ovulation. Ce n’est qu’alors que l’embryon commence à produire l’hormone de grossesse hCG. Il s’agit de l’hormone que les tests de grossesse détectent. Il faut souvent quelques jours avant que le niveau soit suffisamment élevé pour que les tests puissent la détecter.”

Julie

Partage ton expérience avec nous !

14 + 6 =

Comment survivre à son post-partum ?

Comment survivre à son post-partum ?

Quel nouveau parent n’a jamais entendu la phrase la plus culpabilisante du monde quand on a un nouveau-né?

”Dors quand il dort !” ou pire “Profite de ranger quand il dort !”

Dans la théorie, oui mais dans la pratique pas toujours possible et surtout pas envie. Et perso, j’avais besoin de trouver du temps “sans enfant” pour me consacrer à moi et rien qu’à moi durant quelques heures.

Nous te proposons une liste de choses que tu peux faire pour te retrouver et TE consacrer du temps quand bébé dort :

Durant sa sieste, ne fais RIEN !!

Ne range pas, ne nettoie pas, n’organise pas, ne prépare pas.

Prends le temps de lire, regarder ta série, dessiner, etc. peu importe mais prends le temps de faire quelque chose pour toi, que tu aimes et qui te détends.

Si tu as besoin de bouger (et seulement si tu en as envie, pas de pression stp), tu peux faire un peu de yoga, quelques exercices légers compatibles avec ton post-partum ou alors embarquer bébé en poussette/porte-bébé et aller faire une balade. Fais ce qui te met à l’aise et te fais du bien.

Si tu n’as pas envie d’être seul-e, autorise-toi aussi à trier tes visites et ne recevoir que les personnes à l’aise pour aller préparer le café pour vous deux, qui viendront avec un petit gâteau et qui seront au petits soins avec toi. Évite la vieille tante qui attends de toi le rôti du siècle.

Profite de cette compagnie pour papoter, décharger émotionnellement et partager tes ressentis.

Autorise-toi également à dire “Merci d’être venu-e, maintenant j’ai besoin d’être seul-e un moment”.

Si tu en as les moyens, fais venir un-e professionnel-le à domicile pour une manucure, pédicure, coiffure, massage, etc. C’est l’occasion de t’octroyer un moment de détente avec bébé qui dort dans la pièce à côté…Le rêve ! (grâce aux service https://apasdelouves.com/ par exemple !)

Prends le temps de te poser avec ton bébé en peau à peau. Il dormira sûrement mieux au contact de la chaleur de ta peau et à l’écoute des battements de ton cœur. Et toi, tu bénéficies d’un moment de calme pour faire qqch pour toi (lecture, série, détente, etc.)

Mon fils dormait 30 min dans son lit puis 2,5 heures avec moi et j’ai littéralement bingé « Desperate Housewives ». Il m’a fallu un peu de temps pour lâcher prise mais ça me faisait du bien aussi. C’était win-win !

Bien sûr, si c’est ton besoin, profite de dormir aussi et de faire une petite sieste, si c’est ce qui te fais du bien! Personne ne t’en voudra de l’avoir fait 😜

Je crois que le plus important c’est de t’écouter. Tu vis un moment si particulier de ta vie, tous tes repères sont bouleversés et tu dois réapprendre à gérer ton quotidien et tes besoins.

Sois indulgent-e avec toi-même : ta maison sera en désordre mais ça durera que quelques mois. Tu mangeras des pâtes tous les soirs puis tu retrouveras le temps de cuisiner. Tu te laves les cheveux une fois par semaine puis ta routine s’installera à nouveau. Et si non, « who cares? »

Notre mantra c’est “tout passe !” donc prends le temps de répondre à TON besoin du moment ! Le reste attendra !

Et surtout, combine ces différents « conseils » au gré de tes envies et besoin. Chaque jour réserve son lot de surprise, on est bien placées pour le savoir ! 😝

Yasmine

Partage ton expérience avec nous !

3 + 1 =

Une affiche pour mon cycle

Une affiche pour mon cycle

Le cycle menstruel, les règles, les ragnagnas, l’ovulation, les douleurs, le stress quand les anglais débarquent ou pas.. voilà ce qui rythme plus ou moins 20 ans de nos vies à nous les femmes 🩸

Peut-être ressens-tu un peu d’amertume dans mon article et tu as raison. Perso mon cycle est un fardeau, j’ai beau essayer je ne le vois pas comme une chance. Ça me soûle les règles, ça me soûle les tiraillements dans le ventre, ça me soûle les variations de libido et j’en passe !

Grâce à cette BD je l’apprivoise petit à petit et j’essaie d’y voir les côtés positifs et surtout de plus respecter mon rythme en fonction des phases du cycle.

Dans un mail du matin des Fabuleuses, j’ai découvert la bande-dessinée de Fleur-Lise Palué qui parlait du cycle menstruel (https://fabuleusesaufoyer.com/quatre-femmes-en-une-bd/)

Bien qu’ayant déjà lu plusieurs articles sur le sujet, je n’arrivais pas vraiment à me représenter les 4 phases de mon cycle. C’est cette bande dessinée et le livre de Miranda Gray “La femme optimale” qui m’ont permis de mieux comprendre ces différentes phases et les vulgariser.

C’est aussi en me penchant plus sur le sujet que je me suis rendu compte qu’il serait important que mon mari sache où j’en suis dans mon cycle afin de pouvoir mieux comprendre les différentes choses qui peuvent se passer dans mon corps et ma tête.

En partant de ce constat et en en discutant avec lui, j’ai “créé” cette petite affiche. Elle est accrochée à la cuisine et je déplace un petit aimant pour indiquer dans quelle phase je me trouve.

En plus de permettre à mon mari de suivre mon cycle, cela m’aide aussi à me rappeler où j’en suis et quels sont les mots clés de la phase.

Tu vas me dire que je suis un peu old school et que je pourrais simplement partager une app avec mon mari 🙂 Bien entendu, mais l’application que j’utilise (Cycles) que je trouve géniale, n’est que sur iPhone et il est sur Android.

De plus, je trouve que le visuel papier est plus parlant et vu qu’il est à un endroit “de passage” dans la maison, il y a toujours accès et je n’oublie pas non plus de bouger mon petit aimant pour indiquer où j’en suis. Et je me dis qu’un jour ce sera peut-être aussi utile pour mon fils ^^

Julie

Partage ton expérience avec nous !

6 + 2 =